Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

First Phosphate signe un protocol d’accord avec le Port of Saguenay

Saguenay – First Phosphate Corp. annonce qu’elle a signé un protocole d’accord (MOU) avec le Port de Saguenay, un nouveau pas dans la mise en œuvre du plan d’intégration en six phases de la Société pour le marché nord-américain des batteries au phosphate de fer lithié (LFP).

Avec ce protocole d’accord, les parties entament des pourparlers dans le but d’offrir à la Société un accès potentiel aux eaux profondes pour expédier du concentré de phosphate à l’échelle internationale, ainsi qu’un terrain vierge sur lequel elle pourra construire ses installations. L’entente survient dans la foulée de l’engagement électoral du premier ministre du Québec nouvellement réélu, François Legault, d’investir 117,2 millions de dollars dans l’infrastructure du Port de Saguenay.

« Il est devenu de plus en plus difficile de réserver un espace pour le transport maritime et le développement industriel dans les installations portuaires. First Phosphate collabore maintenant avec un partenaire engagé pour garantir un accès international en eau profonde, alors que nous poursuivons notre stratégie de production de matériaux phosphatés avancés à l’échelle mondiale », a déclaré John Passalacqua, directeur général de First Phosphate. « La première phase de notre stratégie consiste à développer nos opérations minières de phosphate dans la région et à livrer un concentré de phosphate de haute pureté qui sera connu mondialement sous le nom de « phosphate de roche du Québec » FAB Port de Saguenay pour une utilisation plus large dans l’industrie des batteries LFP dans le monde entier. »

First Phosphate détient 1 500 km carrés de claims qu’elle développe activement dans la région du Saguenay, Qc (Canada) afin de produire du phosphate de qualité « batterie », à une échelle de qualité ESG et avec une faible empreinte carbone anticipée.

« Le Port de Saguenay est une porte d’entrée naturelle vers le Nord-du-Québec et ses vastes ressources naturelles », a déclaré Carl Laberge, président-directeur général du Port de Saguenay. « Nos installations maritimes en eau profonde, notre terminal et la zone industrielle portuaire adjacente offrent aux entreprises comme First Phosphate un accès direct aux marchés internationaux et un partenariat engagé dans la protection de l’environnement et le développement durable. Nous sommes heureux d’appuyer le lancement de ce projet. »

« L’industrie nord-américaine des batteries LFP a besoin d’une production nationale, propre, traçable, éthique, constante et sûre de matériaux phosphatés de haute qualité, et c’est ce que First Phosphate développe avec sa propriété du Lac à l’Orignal », a déclaré Peter Kent, président de First Phosphate. « Alors que la demande de véhicules électriques connaît une croissance fulgurante, des partenariats comme celui-ci avec le Port de Saguenay sont essentiels pour que le Québec et le Canada se positionnent comme des leaders mondiaux dans le secteur de l’automobile durable. »

La propriété phare de First Phosphate est située à environ 110 km au nord de la ville de Saguenay, la sixième plus grande ville du Québec, qui offre des vols quotidiens vers Montréal, une main-d’œuvre industrielle qualifiée, une solide infrastructure locale et qui se trouve à 30 km du port en eau profonde de Saguenay. La Société s’est associée au groupe de recherche Pufahl de l’Université Queen’s, reconnu à l’échelle mondiale, pour déterminer la minéralogie et la géochimie détaillées des minerais phosphatés et des déchets minéraux au Lac à l’Orignal, une étape qui complète les analyses géochimiques et métallurgiques en vrac effectuées par SGS Canada Inc. (Québec / Lakefield).

First Phosphate est entièrement dédiée à l’intégration de son matériau de phosphate directement dans la chaîne d’approvisionnement des principaux producteurs de batteries et de véhicules électriques en Amérique du Nord. La Société a déjà reçu des résultats d’analyse prometteurs pour sa propriété Bégin-Lamarche, confirmant la présence de phosphate de haute pureté, et devrait annoncer les résultats de son rapport technique 43-101 pour le Lac à l’Orignal cet automne. (Photo Port de Saguenay)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page