Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Les ports nord-américains représentent 80 % de la congestion portuaire mondiale

Selon un nouvel indicateur de performance dévoilé par le géant de la logistique Kuehne + Nagel, les quatre cinquièmes de la congestion portuaire mondiale proviennent aujourd’hui d’Amérique du Nord, tandis que les retards cumulés de conteneurs s’élèvent actuellement à 11,6 millions d’EVP “jours d’attente”.

Un niveau “normal” de congestion dans les 13 ports mesuré par l’indicateur de performance serait inférieur à 1 million de jours d’attente EVP, a déclaré Kuehne + Nagel.

L’indicateur de perturbation Seaexplorer est conçu pour mesurer l’efficacité des ports et offrir une plus grande visibilité des goulots d’étranglement portuaires aux propriétaires de cargaisons et à leurs prestataires de services. Il s’appuie sur les données de la plateforme de visibilité Seaexplorer de K+N, qui montre 612 porte-conteneurs actuellement au mouillage ou dérivant à l’extérieur des ports de Prince Rupert, Vancouver, Seattle, Oakland, Los Angeles, Long Beach, New York, Savannah, Hong Kong, Shanghai. , Ningbo, Rotterdam et Anvers.

“Les informations sur la ligne de tendance fournies par l’indicateur améliorent la capacité de nos clients à prévoir et à planifier les impacts futurs probables sur leur chaîne d’approvisionnement et à identifier le meilleur plan d’action”, a déclaré Otto Schacht, membre du conseil d’administration responsable de la logistique maritime chez Kuehne + Nagel.

L’indicateur – appelé Seaexplorer Disruption Indicator – est conçu pour mesurer l’efficacité des ports et offrir une plus grande visibilité des goulots d’étranglement portuaires aux propriétaires de cargaisons et à leurs prestataires de services. Il s’appuie sur les données de la plateforme de visibilité Seaexplorer de K+N, qui montre 612 porte-conteneurs actuellement au mouillage ou dérivant à l’extérieur des ports de Prince Rupert, Vancouver, Seattle, Oakland, Los Angeles, Long Beach, New York, Savannah, Hong Kong, Shanghai. , Ningbo, Rotterdam et Anvers.

Les observateurs considèrent que l’estimation de Kuehne + Nagel selon laquelle 80 % des perturbations mondiales sont associées aux ports nord-américains n’est pas une surprise, étant donné que les terminaux de la région ont été inondés par des volumes record d’importations en provenance d’Asie. (Photo Port de Los Angeles)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Les ports nord-américains représentent 80 % de la congestion portuaire mondiale

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest