Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Le syndicat des dockers de la Colombie-Britannique rejette l’offre révisée de la BCMEA

Les 700 membres de la section locale 514 de l’International and Warehouse Union, qui représentent les contremaîtres de navires et de quais, ont voté massivement contre une offre globale révisée de la BC Maritime Employers Association (BCMEA).

« Dans le but de conclure une entente négociée qui rétablit la stabilité, l’entente de quatre ans proposée aurait procuré à tous les travailleurs des gains importants en salaires et en avantages sociaux, sans aucune concession de l’employeur », a déclaré la BCMEA dans un communiqué.

Au moment de la rédaction du présent document, ni l’une ni l’autre des Parties n’avait émis un préavis de 72 heures de grève ou de lock-out, et il n’y avait pas eu d’interruption de travail. Les opérations régulières de transport de marchandises et de passagers dans les ports de la Colombie-Britannique se poursuivent sans interruption.

Entre-temps, le Conseil canadien des relations industrielles a prévu une audience à compter du 2 juillet 2024 pour statuer sur la plainte de la BCMEA déposée le 10 mai contre la conduite de la section locale 514 d’ILWU à la table de négociation.

Frank Morena, président de la section locale 514 de l’ILWU, fait remarquer que, sous réserve d’une « période de réflexion » et d’un plus grand nombre de votes de grève, le syndicat est en position juridique de faire la grève.

Il a réitéré une préoccupation principale que Dubai Ports World (Canada) a averti le syndicat à la mi-décembre 2023 qu’il introduirait une automatisation pour le chargement et le déchargement des conteneurs de fret à sa gare ferroviaire intermodale de Centerm.

« Avant l’introduction de l’automatisation, Dubai World Ports a négocié un accord de dotation en personnel avec la section locale 500 de l’ILWU, mais a refusé de le faire directement avec la section locale 514 », a déclaré M. Morena dans son communiqué. « À la suite de ce refus, le syndicat a déposé une proposition de personnel pendant la négociation collective avec la BCMEA, qui a continué de refuser de négocier une proposition de personnel significative. Malgré cela, un autre employeur de la BCMEA, GCT, a réussi à négocier une entente de dotation avec le syndicat il y a des années lorsqu’il a instauré l’automatisation. »

Pendant ce temps, les négociations sont surveillées avec anxiété par les milieux d’affaires canadiens qui ne veulent pas que les conflits de travail dans le secteur riverain qui ont frappé les ports de la Colombie-Britannique l’été dernier se reproduisent.

(Photo du terminal Centerm au port de Vancouver)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Recent articles

Subscription

Receive your print copies at home or at work so you can read and consult them comfortably and at your leisure!

Online magazine

Access our virtual space where you will find our different issues in digital format! All in one place!

Categories