Des médiateurs cherchant à relancer les négociations entre débardeurs et employeurs à Montréal

 

Par Leo Ryan, rédacteur en chef

Les médiateurs fédéraux tentent de relancer les négociations directes entre le syndicat représentant les débardeurs du port de Montréal et l’Association des employeurs maritimes (AEM). Les pourparlers sont «en pause» depuis lundi après quatre jours de discussions qui n’ont pas permis de faire des progrès significatifs sur les questions en suspens pour le renouvellement d’une convention collective qui a expiré le 31 décembre 2018.

Mercredi de cette semaine, les médiateurs ont tenu une réunion distincte avec le syndicat SCFP 375 représentant 1 125 débardeurs demandant des changements substantiels dans leurs heures de travail et leurs régimes d’horaires.

Une réunion distincte similaire était prévue pour aujourd’hui avec l’AEM.

Ce qui se passe après les deux rencontres séparées reste à voir.

« Ils doivent trouver quelque chose très bientôt s’ils veulent respecter la date limite de trêve de 7 mois du 20 mars », a commenté une source de l’industrie. «Sinon, tout peut arriver après cela, y compris un accord pour prolonger la trêve pour éviter de nouveaux arrêts de travail.»

Une série de grèves l’été dernier a incité une douzaine de porte-conteneurs à détourner les escales du deuxième plus grand port du Canada vers des ports comme Halifax, Saint John et New York, tout en causant des retards importants dans la chaîne d’approvisionnement dans l’est du Canada. Il a fallu plusieurs mois l’automne dernier pour éliminer un arriéré de milliers de conteneurs des terminaux à conteneurs de Montréal. (photo MPA)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories