CN et Kansas City Southern se rapprochent de la fusion

 

MONTRÉAL et KANSAS CITY – Le CN et Kansas City Southern ont annoncé aujourd’hui qu’ils ont déposé conjointement auprès du Surface Transportation Board(STB) certains documents demandés par le STB dans sa décision du 8 juin 2021 dans le STB Finance Docket No. 36514pour permettre au STB de revoir la fiducie de vote dans le cadre de l’accord de fusion définitif entre le CN et KCS. Ces documents comprennent :

  • les avis écrits des conseillers financiers mentionnés à la section 4.16 de l’entente de fusion;

  • les lettres d’engagement relatives à la dette mentionnées à la section 4.17(a) de l’entente de fusion, y compris toutes les pièces et annexes;

  • la section 5.1 des annexes de divulgation de la société mentionnée à la section 5.1(a) de l’entente de fusion, ainsi que toute autre section des annexes de divulgation de la société se rapportant à la politique de répartition du capital de la société mentionnée à la section 5.1(a) de l’entente de fusion ou à la « politique de répartition du capital préexistante de [KCS] » mentionnée dans la requête du 26 mai des demandeurs.

À la suite de ce dépôt, le CN et le KCS font un pas de plus vers la création du premier chemin de fer du 21e siècle. Le CN et le KCS ont hâte à l’examen du STB et sont confiants que leur fiducie de vote sera approuvée.

En réponse à la demande d’information manifestée par le STB à l’égard des renseignements sur la politique d’affectation des capitaux préexistante du KCS, le CN et le KCS ont également présenté au STB une déclaration vérifiée de Michael W. Upchurch, chef de la direction financière du KCS. Dans sa déclaration, M. Upchurch affirme :

« Le STB devrait approuver rapidement la fiducie de vote du CN. Elle est identique à la fiducie du CP déjà approuvée. Elle fait appel au même fiduciaire. L’entente de fusion offre au KCS une flexibilité financière et la liberté d’entreprendre ses plans de dépenses en immobilisations et en maintenance. En outre, plus de 1 400 intervenants appuient le regroupement CN-KCS jusqu’à ce jour. »

La déclaration de M. Upchurch met l’emphase sur la solidité financière du KCS et ses plans de dépenses en immobilisations pendant la période de fiducie :

« Le KCS se compare très favorablement aux autres chemins de fer de classe I dans presque toutes les mesures financières importantes, notamment la croissance des revenus, le ratio d’exploitation, le BAIIA, la croissance du BPA, les rendements des flux de trésorerie disponibles, le ratio d’endettement, la liquidité, le ratio de couverture des intérêts et le ratio de la marge brute d’autofinancement à la dette. Aujourd’hui, le KCS génère un flux de trésorerie nettement supérieur à ce qui est requis pour nos besoins d’investissement annuels. Nous avons un accès au capital plus que suffisant pour financer notre plan triennal de dépenses en immobilisations. »

« L’entente de fusion offre au KCS une flexibilité financière et la liberté d’entreprendre ses plans de dépenses en immobilisations et en maintenance. L’entente de fusion est conçue pour préserver les politiques d’affectation des capitaux préexistantes du KCS pendant la période de fiducie. Elle est également conçue pour garantir que, pendant la période de fiducie, le KCS continuera à disposer de la liberté et des ressources nécessaires pour poursuivre son programme de dépenses en immobilisations existant et dynamique sans ingérence du CN. Au cours de la période de fiducie, le KCS disposera d’importantes liquidités et d’un accès aux marchés des capitaux, non seulement pour répondre à nos besoins d’investissement prévus conformément au plan approuvé par notre conseil d’administration avant toute entente de fusion avec le CP ou le CN, mais aussi pour dépasser largement ce plan si cela s’avérait nécessaire. »

Comme l’indique le dépôt fait au STB, la fiducie de vote CN-KCS a été conçue pour assurer l’indépendance et la liberté d’action du KCS pendant la période de fiducie, et pour donner au CN et au KCS l’occasion, pendant cette période, de démontrer la valeur du regroupement CN-KCS, qui améliorera la concurrence, renforcera le réseau ferroviaire nord-américain et offrira un meilleur service et un plus grand choix aux clients du CN et du KCS. Le CN et le KCS attendent avec impatience d’examiner d’autres commentaires et engagements de la part du public au cours de la période officielle de commentaires publics du STB, qui sera en cours jusqu’au 28 juin 2021.

Le dépôt effectué auprès du STB, ainsi que des renseignements supplémentaires sur le regroupement du CN avec KCS favorable à la concurrence, sont accessibles sur le site www.ContinentConnecté.com.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories