CMA CGM se joint à la lutte contre le trafic illicite d’espèces protégées

 

Le Groupe CMA CGM, un leader mondial du transport maritime et de la logistique, renforce ses procédures pour le transport des espèces protégées dont le commerce est règlementé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). Pour toute marchandise animale ou végétale, le chargeur devra déclarer expressément si l’espèce est couverte par la convention CITES et le cas échéant fournir le permis requis à l’exportation. Parallèlement, le Groupe CMA CGM établira une liste noire des exportateurs suspectés de participer à ces trafics. Le Groupe renforce également la formation de ses agents commerciaux partout dans le monde et ses procédures d’audits clients « know your customer » en coordination avec l’Academy CMA CGM et la CITES.

Dans la foulée de cette annonce, suite à plusieurs suspicions de présence de bois de rose non déclaré dans des conteneurs chargés en provenance de Gambie, le Groupe a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre toutes les exportations de bois de ce pays. Le bois de rose est une espèce protégée dont le commerce est réglementé par la CITES. Cette essence de bois très recherchée est coupée illégalement dans cette région pour être ensuite exportée sous différentes appellations ce qui contribue à la déforestation en Afrique de l’Ouest.

«Avec cette décision qui s’inscrit dans le renforcement de la politique RSE du Groupe, CMA CGM fait le choix résolu de la protection de la biodiversité mondiale et de ne pas mettre davantage en péril notre planète.»

Photo: Shutterstock

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories