Augmentation importante du nombre de navires transitant par le passage du Nord-Ouest

 

De plus en plus de navires traversent les eaux du Canada dans le passage du Nord-Ouest (PNW), selon un rapport publié par le Groupe de travail du Conseil de l’Arctique sur la protection du milieu marin de l’Arctique (PAME).

De 2013 à 2019, le nombre de navires naviguant dans les eaux du passage du Nord-Ouest a augmenté de 44%, passant de 112 à 160 navires uniques. Les types de navires les plus courants pour naviguer dans la zone sont les vraquiers, les cargos généraux, les bateaux de pêche et les navires de croisière.

La majorité des navires commerciaux engagés dans les trafics du PNW battent pavillon canadien, principalement exploités par le Groupe Desgagnés et NEAS. Ils sont suivis des navires battant pavillon des îles Marshall, du Panama et des Bahamas.

Il y a également eu une augmentation spectaculaire de la distance totale parcourue dans la région, qui a plus que doublé de 2013 à 2019, selon le rapport du PAME. Au total, les navires ont parcouru 2980 miles nautiques en 2013, mais ce nombre est passé à 6170 miles nautiques en 2019.

Le rapport sur l’état de la navigation dans l’Arctique est le troisième à utiliser la base de données sur le trafic des navires dans l’Arctique du PAME. Les deux rapports précédents portaient sur les tendances de la navigation et le mazout lourd.

 Les voies navigables entourant l’Arctique canadien comprennent environ 36 000 îles, ce qui en fait l’une des géographies les plus complexes de la planète. Il est peuplé de communautés côtières canadiennes sans transport routier / ferroviaire vers le Sud. Le plus grand établissement est Iqaluit, avec une population d’environ 8 000 habitants.

Il existe six itinéraires principaux. Deux peuvent accueillir des navires à tirant d’eau plus profond, tandis que les autres sont peu profonds en raison de la limitation des hauts-fonds et des roches limitant le tirant d’eau des navires à moins de 10 mètres.

Ces dernières années, grâce au recul considérable de la glace de mer, le PNW est devenu une destination de plus en plus importante pour les navires de croisière. Le voyage de 2016 du Crystal Serenity a attiré une large attention sur le potentiel touristique de luxe de la route.

Cependant, en raison de la pandémie mondiale, le gouvernement canadien a interdit l’entrée de grands navires de croisière dans ses eaux en 2020 et a imposé des restrictions supplémentaires aux navires à passagers et de plaisance utilisant les eaux de l’Arctique. En février dernier, le Canada a prolongé l’interdiction jusqu’en 2022. (La photo montre un navire de la Garde côtière canadienne escortant un pétrolier du Groupe Desgagnés dans les eaux arctiques.)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Articles récents

Abonnement

Recevez Maritime Magazine directement chez vous!

Magazine en ligne

Accédez à notre espace virtuel dans lequel vous trouverez nos différents magazines en format numérique ! Tout à un même endroit !

Catégories