Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Augmentation fulgurante des cargaisons générales sur la Voie maritime du Saint-Laurent

 Alors qu’il ne reste que deux semaines avant la fin de la saison, la Voie maritime du Saint-Laurent et les ports canadiens font état d’une hausse des activités pendant que les fabricants accumulent les matières premières et que les entreprises profitent de la voie navigable libre pour exporter leurs marchandises à l’étranger.

D’après les plus récents chiffres obtenus de la Voie maritime du Saint-Laurent, les cargaisons générales, incluant l’acier, l’aluminium et la machinerie surdimensionnée, ont connu une hausse de 71 % entre le 22 mars et le 30 novembre. Les cargaisons de minerai de fer ont augmenté de 17 %, alors que le vrac sec, incluant les matériaux de construction, comme la pierre, le ciment et le gypse, a affiché 6 % de plus qu’à la même période l’an dernier.

Dans l’ensemble, les cargaisons ayant transité par la Voie maritime entre le 22 mars et le 30 novembre ont atteint 33,3 millions de tonnes métriques, une augmentation de 1,7 % par rapport à 2020.  Le ralentissement des exportations de céréales en raison des récoltes moins importantes par rapport à 2020 continue de compenser la croissance des cargaisons dans les autres secteurs. Exception faite des céréales, le tonnage total a connu une hausse de 13 %.

Les cargaisons de minerai de fer et d’acier – qui favorisent la fabrication de produits de consommation et la construction au pays – ont même dépassé les niveaux de 2019 avant la pandémie.

« La saison de 2021 s’est révélée une aventure impressionnante de reprise et de croissance pour certains de nos marchés les plus essentiels. Notre corridor commercial, qui représente une alternative intéressante et une route de transport à la fois éconergétique et essentielle pour les marchandises et les services d’Amérique du Nord, est resté résilient tout au long de la pandémie et malgré les perturbations de la chaîne d’approvisionnement à l’échelle mondiale. Comme c’est toujours le cas, le mois de décembre représente une période primordiale pour notre voie navigable, alors que les fabricants accumulent des matières premières et que les exportations de céréales/potasse mettent leurs produits finaux sur le marché avant la pause hivernale de la voie navigable, » de dire Terence Bowles, président et chef de la direction de la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent.

Le tronçon de la Voie maritime entre Montréal et le lac Ontario sera fermé à la circulation des navires à compter du 31 décembre, alors que le canal Welland restera ouvert jusqu’au 7 janvier pour faciliter la navigation intérieure entre le lac Ontario et la partie supérieure des Grands Lacs.

Au Port de Thunder Bay, les navires arrivant en décembre chargeront les céréales et la potasse en vue de les exporter vers l’Europe. Les cargaisons de potasse ont augmenté de plus de 200 000 tonnes métriques, c’est-à-dire de 70 %, par rapport aux volumes de 2020. « Les exportations profitent de la Voie maritime, en particulier compte tenu de la perturbation sur la côte ouest. La potasse est un nutriment essentiel qu’on utilise pour favoriser la croissance des cultures, comme les céréales, alors que la population mondiale augmente et s’urbanise de plus en plus, sans compter que la demande de potasse est également en hausse. Thunder Bay est le seul port d’exportation de potasse sur les Grands Lacs et la Voie maritime du Saint-Laurent, » déclare Tim Heney, PDG de l’administration portuaire de Thunder Bay.

Alors que les cargaisons de céréales étaient en baisse cette saison, les expéditions de marchandises générales à Thunder Bay ont augmenté de 92 %. En novembre, les navires ont livré des cargaisons volumineuses, comme des turbines à gaz et des réacteurs à destination de l’Ouest canadien.

Les volumes de céréales au Port de Windsor ont aussi légèrement diminué après avoir connu des volumes records en 2020, mais ils sont encore supérieurs à la moyenne. Bonne nouvelle, le port continue de traiter des matériaux de construction, alors que les agrégats sont en hausse de 12 % cette année et l’acier, de 167 %.

« La quantité d’acier et de matériaux de construction qui transitent par le port démontre que notre pays est en mode construction, entre autres dans les domaines, comme les routes, les immeubles et les habitations résidentielles », selon Steve Salmons, président et chef de la direction de l’administration portuaire de Windsor. « On assiste à un changement énorme dans la demande d’acier. Deux navires ont livré de l’acier en 2020 et 12 navires cette année – ce qui témoigne vraiment de la reprise de l’économie canadienne. »

Le  Port de Hamilton  affiche à ce jour en 2021 des cargaisons totalisant 9,5 millions de tonnes métriques, soit 16 % de plus qu’à la même période en 2020. Les volumes totaux à ce jour ont maintenant dépassé les totaux d’avant la pandémie (en 2019) à ce moment au cours de la saison. Les céréales, le sucre, les engrais et les matériaux de construction – incluant tout, allant du sable et du laitier jusqu’à l’acier fini – ont tous occupé l’avant-scène jusqu’ici à Hamilton.

Le Port d’Oshawa a également enregistré une augmentation considérable pour l’acier fini, alors qu’on prévoit une cargaison particulière au cours des prochains jours. Un tunnelier d’un poids de 2 000 tonnes en provenance d’Europe est présentement à destination du port d’Oshawa où il sera placé à bord d’un camion pour être acheminé ensuite sur le site du projet.

HOPA a récemment organisé deux cliniques de vaccination dans chacun des ports à bord de l’autobus GO-VAXX (Metrolinx/Santé publique Ontario) à l’intention des employés occupants, des membres du personnel et des débardeurs, ainsi que pour les résidents du quartier. « Nos partenaires du port ont travaillé sans relâche tout au long de la pandémie, sans la moindre pause, pendant deux saisons d’affilée, » déclare Ian Hamilton, PDG de HOPA Ports. « Prioriser la santé et le bien-être des employés du port représente la chose à faire et c’est ce qui assurera la continuité des activités du port, peu importe ce que l’avenir nous réserve. » (Photo Port de Thunder Bay)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email
Retour haut de page