Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail

 


Global port cargo growth seen moderating in next decade

La croissance mondiale portuaire modérerait au cours de la prochaine décennie

2019-03-12


Volume growth will continue for ports throughout the world but at a more modest pace over the next 10 years, according to Fitch Ratings in a new report from the New York-based credit agency.

Global port throughput has shown resilience over the last 10 years with throughput growth outpacing economic growth rates despite volatility through the last recession. Containerization of cargo and increasing vessel sizes coupled with supporting infrastructure at ports have all contributed to these throughput trends. However, growth rates are slowing relative to historical averages as these trends mature, and volume growth, while expected to continue, will likely more closely mirror that of global GDP.

An increase in protectionist trade policies, shifts in centers of production, and the advent of disruptive technologies are all factors which add further complexity in considering future throughput levels. Regarding U.S.-China trade relations, "Primary ports of call will be able to weather the storm despite elevated concentration in Chinese trade exposure in some cases," said Senior Director Emma Griffith. "Conversely, smaller and more specialized ports will have less leeway to offset major losses in imports and exports if commodities handled are targeted by tariffs."

Shifts in trade policy are not likely to curb growth meaningfully for ports located in North America. "Port investment will continue to focus on capacity enhancements to accommodate larger vessels while investor interest in North American port assets appears to be increasing," said Ms. Griffith.

The outlook for ports in Latin America is somewhat more unpredictable. Recent changes in trade policy between Asia and the United States are clouding future performance of the Panama Canal's container business while Brazilian ports are still facing overcapacity challenges.

European and Middle Eastern ports are not directly in the crosshairs of the U.S.-China trade battles. However, should the dispute take a toll on global trade flows, the historical relationship between European GDP growth and trade flows would be adversely affected. The bigger issue for

European ports over time may be fallout over Brexit with disruption in trade flows possible as new customs processes and non-tariff barriers come online. U.S.-China trade uncertainties could mar the rate of growth for ports in the Asia Pacific which have been the pace-setters. (Photo Port of NY/NJ)


La croissance des volumes se poursuivra dans les ports du monde entier, mais à un rythme plus modéré au cours des 10 prochaines années, selon Fitch Ratings dans un nouveau rapport de l'agence de crédit basée à New York.

Le débit portuaire mondial a fait preuve de résilience au cours des 10 dernières années, sa croissance dépassant les taux de croissance économique en dépit de la volatilité observée durant la dernière récession. La conteneurisation de la cargaison et l'augmentation de la taille des navires, ainsi que l'infrastructure de soutien dans les ports ont tous contribué à ces tendances en matière de débit. Cependant, les taux de croissance ralentissent par rapport aux moyennes historiques à mesure que ces tendances se développent et la croissance en volume, bien que susceptible de se poursuivre, sera probablement plus proche de celle du PIB mondial.

L'augmentation des politiques commerciales protectionnistes, l'évolution des centres de production et l'apparition de technologies perturbatrices sont autant de facteurs qui compliquent encore la prise en compte des futurs débits. En ce qui concerne les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine, «?Les principaux ports d'escale seront en mesure de résister à la tempête en dépit de la concentration élevée des échanges commerciaux de la Chine dans certains cas?», a déclaré la directrice principale Emma Griffith.
«?Inversement, les ports plus petits et plus spécialisés auront moins de marge de man?uvre pour compenser les pertes importantes d'importations et d'exportations si les marchandises traitées font l'objet de droits de tarifs douaniers.?»

Les changements de politique commerciale ne devraient pas freiner la croissance de manière significative pour les ports situés en Amérique du Nord. «?Les investissements portuaires continueront d'être axés sur l'amélioration de la capacité pour accueillir de plus grands navires, tandis que l'intérêt des investisseurs pour les actifs portuaires nord-américains semble s'accroître?», a déclaré Mme Griffith.

Les perspectives pour les ports d'Amérique latine sont un peu plus imprévisibles. Les récents changements intervenus dans la politique commerciale entre l'Asie et les États-Unis assombrissent les résultats futurs de l'activité conteneurs du canal de Panama, tandis que les ports brésiliens font toujours face à des problèmes de surcapacité.

Les ports d'Europe et du Moyen-Orient ne sont pas directement au centre des batailles commerciales entre les États-Unis et la Chine. Toutefois, si le différend devait peser sur les flux commerciaux mondiaux, la relation historique entre la croissance du PIB européen et les flux commerciaux en serait affectée. Le problème le plus important pour les ports européens au fil du temps pourrait bien être les retombées sur le Brexit, des perturbations des flux commerciaux pouvant être causées par la mise en place de nouveaux processus douaniers et de nouveaux obstacles non tarifaires. Les incertitudes des échanges commerciaux entre les États-Unis et la Chine pourraient peser sur le taux de croissance des ports de la région Asie-Pacifique, qui ont été les précurseurs. (Photo Port de NY / NJ)

 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner