Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


Cale sèche hors séquence pour le F.- A. Gauthier, navire amiral de la STQ

Out of sequence dry docking for STQ's flagship F.- A. Gauthier

2019-01-14


Par Pierre Terrien
Éditeur, Maritime Magazine

Le traversier F.- A. Gauthier de la Société des traversiers du Québec (STQ) est entré en cale sèche au chantier Davie Canada de Lévis aujourd'hui après avoir été remorqué de Baie-Comeau par le puissant Ocean Tundra. La STQ a loué la cale sèche pour deux semaines afin de déterminer la raison du mauvais fonctionnement des pods azimutaux qui équipent le traversier-brise-glace construit en 2014 au chantier Fincantieri en Italie. Les experts pourront effectuer des inspections visuelles et des analyses plus poussées afin de trouver le problème qui affecte les propulseurs. Les tests en mer en décembre n'ont pas permis de trouver la cause des vibrations anormales qui affectent les propulseurs en questions.

Le navire frappé d'un interdit de naviguer depuis le 18 décembre par Transports Canada, a été construit spécifiquement pour assurer la traversée fluviale de 40 miles entre Matane et Baie-Comeau. Avant son retrait complet du service, il a été immobilisé à de nombreuses reprises pour des raisons techniques. Le navire de 133,3 mètres est doté d'une machine bi-carburant, diesel et GNL, qui s'avèrerait être capricieuse. Ajoutant à la complexité de la situation, les réparations concernant le groupe propulseur nécessitent souvent l'intervention de spécialistes du manufacturier finlandais Wärtsilä.

Ce qui surprend dans ce dossier épineux est de retrouver des pods azimutaux, d'une fragilité et d'une vulnérabilité certaines, sous un navire qui doit affronter des conditions de navigation hivernale parmi les plus ardues au monde, en l'occurrence à l'entrée du port de Matane, où les glaces peuvent toucher le fond à la faveur de la marée.

D'ailleurs, selon des sources très fiables, Maritime Magazine a appris que le devis original du navire ne spécifiait pas l'utilisation de pods, mais d'hélices fixes traditionnelles qui sont d'une grande robustesse, assurant une fiabilité accrue, tel que démontré par le prédécesseur du Gauthier, le Camille Marcoux, construit à Sorel en 1974 et qui a été en service sans encombre jusqu'à la mise en service de son remplaçant le 13 juillet 2015, 41 ans plus tard.

Il sera donc intéressant de connaître la raison de ce changement majeur au devis. Hélas, le chargé de projet du F.- A. Gauthier a été remercié de ses services par la STQ avant la mise à l'eau du traversier. Photo: Pierre Terrien


By Pierre Terrien
Publisher, Maritime Magazine

Société des traversiers du Québec's (STQ) ferry, F.- A. Gauthier, docked at the Davie Canada shipyard in Lévis today after being towed from Baie-Comeau by the powerful Ocean Tundra. The STQ has rented the dry dock for two weeks to determine the reason for the malfunctioning of the azimuth pods that equip the ferry icebreaker built in 2014 at the Fincantieri shipyard in Italy. Experts will be able to perform visual inspections and further analysis to find the problem that affects the thrusters. The tests at sea in December failed to find the cause of the abnormal vibrations that affect the thrusters in question.

The vessel which has been forbidden to sail since December 18 by Transport Canada, was built specifically to ensure the 40-mile river crossing between Matane and Baie-Comeau. Before its complete withdrawal from service, it was immobilized many times for technical reasons. The 133.3 metre vessel is equipped with a bi-fuel, diesel and LNG machine, which seems to be capricious. Adding to the complexity of the situation, repairs to the powertrain often require the intervention of specialists from the Finnish manufacturer Wärtsilä.

What is surprising in this thorny issue is to find some azimuth pods, of a certain fragility and vulnerability, under a ship that has to face some of the most difficult winter navigation conditions in the world, particularly at the entrance to the port of Matane, where the ice can reach the bottom thanks to the tide.

Moreover, according to very reliable sources, Maritime Magazine has learned that the vessel's original specification did not specify the use of pods but of traditional fixed propellers which are of great robustness, ensuring increased reliability, as demonstrated by Gauthier's predecessor, the Camille Marcoux, built in Sorel in 1974 and which was in service without a hitch until the commissioning of its replacement on July 13, 2015, 41 years later.

It will be interesting to know the reason for this major change to the plans. Unfortunately, the project manager for the F.- A. Gauthier was thanked for his services by the STQ before the ferry was launched. Photo: Pierre Terrien

 
Banner
Banner
Banner
Banner