Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


Montreal set new cargo records in 2018

Montréal établit de nouveaux records de fret en 2018

2019-01-03

By Leo Ryan

The Port of Montreal climbed to new summits for total and container cargo in 2018, Sylvie Vachon, President and CEO of the Montreal Port Authority, announced while officiating over the annual ceremony awarding the Gold-Headed Cane to the captain of the first ocean-going vessel to reach the port without a stopover in 2019.

"This year (2018) was marked by a new record in the container sector with a total of 1.6 million containers handled, representing a 9% increase over last year," Ms. Vachon indicated.

Total throughput rose by 2.5% to attain 39 million tonnes. This was the fifth consecutive year of increased overall  cargo. 2018 was also a banner year in the cruise sector, with 127,000 passengers and crew members.

Presented with the Gold-Headed Cane was Volodymyr Yurchenko, Master of the Virginiaborg, which left the Port of Porsgrunn in Norway on Decmber 20 and crossed Montreal"s port limits on January 2 at 3.50 am.

Operated by Wagenborg Shipping and represented by Lower St. Lawrence Ocean Agencies, the bulk carrier docked at Logistec's Berth 42 terminal. The Virginiaborg unloaded an unusual cargo - thousands of tonnes of ferromanganese, which is mainly used for the design and manufacture of high quality, ultra-resistant steel.

In addition of summing up various innovative initiatives carried out by the port to adapt to emerging technologies and global competitive conditions, Ms. Vachon said that the recent cargo growth has translated into major economic benefits for Montreal, Québec and Canada. The Port of Montreal today generates close to $2.6 billion in impact on Canadian GDP, a 23% increase from the last assessment conducted in 2014. It accounts for more than 19,000 direct and indirect jobs and tax revenues of more than $300 million.

The ceremony was attended by a large number of marine industry and business circles as well as representatives from the federal government, the Québec government, and the City of Montreal's Executive Committee.

In her remarks, Chantal Rouleau,  Deputy Minister for Transport of Quebec and Minister responsible for the Montreal region, recalled the vital role played by the Port of Montreal in developing "trade relations with the other continents" since winter navigation on the St. Lawrence River right to Montreal was launched in 1964.

Ms. Rouleau also underlined the new Quebec government's commitment to pursue the Maritime Strategy of the previous Liberal provincial government. She said the new government will be working very closely with different partners in the coming months to draw up Action Plan 2020-2025 (Plan d'action 2020-2025) - "a document which will be inspired by the Projet Saint-Laurent and which will contribute to rendering Montreal and all of Québec more vibrant, audacious and prosperous."

The minister emphasized the benefits of capitalizing on the competitive and strategic geographic advantages of the St. Lawrence region in relation to national and international markets.

For his part, Angelo Iacano, MP for Alfred-Pellan, on behalf of federal Transport Minister Marc Garneau, reiterated the federal government's commitment to modernize Canada's transportation infrastructure.

Meanwhile, casting somewhat of a shadow on the day's positive developments was a media report suggesting a strike by stevedores at the Port of Montreal could be on the near-term horizon. Negotiations are at an early stage between the Maritime Employers Association and the union representing some 1,100 dockers to renew a 2013 contract which expired in December. The union's members have voted 99.49% in favour of eventually calling a strike.

Union spokesman Michael Murray was quoted by Canadian Press news agency as claiming that working conditions are "oppressive." He added: "The work schedules are from another era. There is a new generation and they want to better reconcile their work with their family and private lives,"

Questioned by Maritime Magazine, Michael Fratianni, President and CEO of Montreal Gateway Terminals Partnership, a leading terminal operator, acknowledged there has been "a generational shift in recent years, and we are open to dialogue and changes." photos Sylvain Giguère/APM  (top) and Marc Piché (bottom)


Par Leo Ryan

Le port de Montréal a atteint de nouveaux sommets pour le fret total et le fret conteneur en 2018, a annoncé Sylvie Vachon, présidente et chef de la direction de l'Administration portuaire de Montréal, lors de la cérémonie annuelle de remise de la canne à pommeau d'or au capitaine du premier navire océanique  à atteindre le port sans escale en 2019.

"Cette année (2018) a été marquée par un nouveau record dans le secteur des conteneurs avec un total de 1,6 million de conteneurs traités, ce qui représente une augmentation de 9% par rapport à l'année dernière", a déclaré Mme Vachon.

Le débit total a augmenté de 2,5% pour atteindre 39 millions de tonnes. C'était la cinquième année consécutive d'augmentation du fret global. L'année 2018 a également été une année record pour le secteur des croisières, avec 127 000 passagers et membres d'équipage.

Récipiendaire de la Canne à pommeau d'or, Volodymyr Yurchenko, capitaine du Virginiaborg a quitté le port de Porsgrunn en Norvège le 20 décembre et a franchi les limites du port de Montréal le 2 janvier à 3h50.

Exploitée par Wagenborg Shipping et représentée par les agences océaniques du Bas-Saint-Laurent, le vraquier a accosté au terminal 42 de Logistec. Le Virginiaborg a déchargé une cargaison inhabituelle - des milliers de tonnes de ferromanganèse, principalement utilisées pour la conception et la fabrication d'aciers de haute qualité et ultrarésistants.

En plus de résumer diverses initiatives novatrices mises en ?uvre par le port pour s'adapter aux technologies émergentes et à la concurrence mondiale, Mme Vachon a déclaré que la croissance récente du fret se traduisait par des avantages économiques majeurs pour Montréal, le Québec et le Canada. Le port de Montréal génère aujourd'hui un impact de près de 2,6 milliards de dollars sur le PIB canadien, en hausse de 23% par rapport à la dernière évaluation réalisée en 2014. Il génère plus de 19 000 emplois directs et indirects et des recettes fiscales de plus de 300 millions de dollars.

Un grand nombre de milieux de l'industrie maritime et du monde des affaires, ainsi que des représentants du gouvernement fédéral, du gouvernement du Québec et du comité exécutif de la Ville de Montréal ont assisté à la cérémonie.

Chantal Rouleau, sous-ministre des Transports du Québec et ministre responsable de la région de Montréal a rappelé le rôle essentiel joué par le port de Montréal dans le développement de «relations commerciales avec les autres continents» depuis que la navigation hivernale sur le fleuve Saint-Laurent a été possible depuis 1964.

Mme Rouleau a également souligné l'engagement du nouveau gouvernement du Québec à poursuivre la stratégie maritime du gouvernement provincial libéral précédent. Elle a ajouté que le nouveau gouvernement collaborera étroitement avec différents partenaires dans les mois à venir pour élaborer le Plan d'action 2020-2025, «un document qui s'inspirera du Projet Saint-Laurent et qui contribuera à rendre Montréal et tout le Québec plus dynamiques, audacieux et prospère.»

La ministre a souligné l'importance de tirer parti des avantages géographiques concurrentiels et stratégiques de la région du Saint-Laurent par rapport aux marchés nationaux et internationaux.

Pour sa part, Angelo Iacano, député d'Alfred-Pellan, a répété, au nom du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, l'engagement du gouvernement fédéral à moderniser les infrastructures de transport du Canada.

En fond de scène, un reportage dans les médias suggérant que les manutentionnaires du port de Montréal pourraient faire la grève dans un avenir rapproché est venu assombrir un peu l'ambiance festive. Les négociations en sont à un stade préliminaire entre l'Association des employeurs maritimes et le syndicat représentant quelque 1 100 débardeurs pour renouveler un contrat de 2013 qui a expiré en décembre. Les membres du syndicat ont voté à 99,49% en faveur du déclenchement éventuel d'une grèv

Le porte-parole du syndicat, Michael Murray, cité par l'agence La presse canadienne, a déclaré que les conditions de travail étaient "oppressives". Il a ajouté: "Les horaires de travail sont d'une autre époque. Il y a une nouvelle génération et ils veulent mieux concilier leur travail avec leur vie familiale et privée »

Interrogé par Maritime Magazine, Michael Fratianni, président et chef de la direction de Montreal Gateway Terminals Partnership, un important exploitant de terminaux, a déclaré qu'il y avait eu «un changement de génération ces dernières années et que nous sommes ouverts au dialogue et aux changements». (photos Sylvain Giguère / APM et Marc Piché ci-dessous)

 

 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner