Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


Report of CN offer for Halterm

Rapport sur l'offre du CN pour Halterm

2018-12-07

Canadian National Railway has reportedly made a preliminary offer to buy Halterm Container Terminal in the Port of Halifax. During an interview published by Canada's Financial Post, Jean-Jacques Ruest, chief executive of CN, said the goal of the potential acquisition is to create a "Prince Rupert of the East" - referring to the strong growth of the Port of Prince Rupert in recent years through notably a direct CN network connection with the US Midwest market. The Fairview Container Terminal in Prince Rupert is operated by DP World.

According to the media report, Mr. Ruest indicated CN has a partner in the bid for the Halterm Terminal owned by Australia's Macquarie Infrastructure, but did not identify this partner. He also said the railway was looking at possibilities at two other ports, one in Nova Scotia and another on the St. Lawrence River, without specifying which ports.

The Port of Halifax and the Halterm and Ceres container terminals rely exclusively on CN for reaching markets in Central Canada and the United States. The port currently handles container vessels in the 10,000 TEU class but could handle still larger box ships calling on the East Coast of North America at New York and other ports.

Mr. Ruest said that if CN were successful, it would make changes to the Halterm business model. "We're interested to get behind a terminal to make them ready for bigger things and run them in a way they have not been run in the past."

The CN told the Financial Post that CN wants to expand the terminal capacity to be able to service two large containerships simultaneously and accommodate long freight trains.

The Halifax Port Authority recently began construction of a temporary berth extension at Halterm (slated for completion in 2020), but it would seemingly not be big enough to assemble the longest double-stack trains. "We're willing to put in some of our rail infrastructure to create a solution for the big trains," Mr. Ruest said. (photo HPA)

 

 


La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada aurait fait une offre préliminaire d'achat du terminal à conteneurs Halterm dans le port de Halifax. Au cours d'une interview publiée par le Financial Post du Canada, Jean-Jacques Ruest, directeur général du CN, a déclaré que le but de cette acquisition était de créer un «Prince Rupert de l'Est», en référence à la forte croissance du port de Prince Rupert en ces dernières années, notamment grâce à une connexion réseau directe du CN avec le marché du Midwest américain. Le terminal à conteneurs Fairview à Prince Rupert est exploité par DP World.

Selon les médias, M. Ruest a indiqué que le CN avait un partenaire dans la candidature au terminal Halterm appartenant à l'Australien Macquarie Infrastructure, mais qu'il n'avait pas identifié ce partenaire. Il a également déclaré que le chemin de fer étudiait les possibilités à deux autres ports, l'un en Nouvelle-Écosse et l'autre sur le fleuve Saint-Laurent, sans préciser le nom des ports.

Le port de Halifax et les terminaux à conteneurs Halterm et Ceres dépendent exclusivement du CN pour atteindre les marchés du centre du Canada et des États-Unis. Le port accueille actuellement des porte-conteneurs de la classe des 10 000 TEU, mais pourrait accueillir des navires-conteneurs encore plus grands faisant escale sur la côte est de l'Amérique du Nord, à New York et dans d'autres ports.

M. Ruest a déclaré que si le CN réussissait, il modifierait le modèle commercial de Halterm. "Nous sommes intéressés par un terminal pour le préparer à des tâches plus importantes et le gérer de manière inégalée."

Le CN a déclaré au Financial Post que le CN souhaitait augmenter la capacité du terminal pour pouvoir desservir simultanément deux gros porte-conteneurs et accueillir de longs trains de marchandises.

L'Administration portuaire de Halifax a récemment commencé la construction d'un prolongement temporaire du poste à Halterm (dont l'achèvement est prévu pour 2020), mais il ne serait apparemment pas assez grand pour assembler les plus longs trains gerbés. "Nous sommes prêts à mettre en place certaines de nos infrastructures ferroviaires pour créer une solution pour les gros trains", a déclaré M. Ruest. (photo HPA)

 
Banner
Banner
Banner
Banner