Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


MSC explains new bunker recovery charge

MSC précise ses nouveaux frais de recouvrement pour le carburant

2018-12-04

Swiss-headquartered Mediterranean Shipping Company (MSC) will introduce a bunker charge starting January first.

"MSC has estimated that the cost of the various changes we are making to our fleet and its fuel supply is in excess of two billion dollars (USD) per year. We have already had to start incurring these costs to be ready for 2020," the group said in a December 1 note.

"As a result of the regulatory changes we all support" MSC's new Bunker Recovery Charge (BRC),  will be a "transparent way of segregating, and passing on, the significant operating cost MSC faces from the 2020 sulphur cap", the company added.

The privately owned group has a fleet of 510 vessels with a total capacity of 3.3 million TEUs, which includes both owned and chartered vessels, the MSc spokesman said on Monday.
"Clearly, MSC will need to use a large amount of low-sulphur fuels to propel the fleet, in order to meet the 2020 low-sulphur cap," the spokesman said.

"At the same time, a significant portion of MSC's owned ships will be equipped with exhaust gas cleaning systems. For a shipping line of our size, with a global network, it makes sense to have a combination of these solutions." MSC is far advanced in installing these systems.

In September, Denmark's Maersk Line - the world's number one container shipping carrier - said it would introduce a new bunker adjustment factor surcharge from January 1, 2019. Maersk has said it expected extra fuel costs of at least $2 billion annually.

Apart from scrubbers and low sulphur fuel, shipping companies can also use LNG as an alternative marine fuel, although its usage is still at an early stage.
MSC's description of its BRC can be found HERE: https://www.msc.com/global-document-library/pdfs/low-sulphur-2020_update-on-charges ... Photo: MSC

 

 


La Mediterranean Shipping Company (MSC), dont le siège est en Suisse, introduira une taxe de soute à compter du 1er janvier.

"MSC a estimé que le coût des divers changements apportés à sa flotte et à son approvisionnement en carburant dépasserait deux milliards de dollars par an. Nous avons déjà dû engager ces coûts pour être prêts pour 2020", le groupe a déclaré dans une note du 1 décembre.

"En raison des modifications réglementaires que nous soutenons tous", la nouvelle redevance de récupération du mazout (BRC) de MSC constituera un "moyen transparent de séparer et de répercuter les coûts d'exploitation importants auxquels la MSC doit faire face à cause du plafond de soufre 2020", a ajouté la société.

Le groupe privé possède une flotte de 510 navires d'une capacité totale de 3,3 millions EVP, comprenant à la fois des navires en propriété et des navires affrétés, a déclaré lundi le porte-parole de MSC.

"De toute évidence, MSC devra utiliser une grande quantité de carburants à faible teneur en soufre pour propulser sa flotte, afin de respecter le plafond de réduction de la teneur en soufre de 2020", a déclaré le porte-parole.

"Parallèlement, une part importante des navires appartenant à MSC sera équipée de systèmes d'épuration des gaz d'échappement. Pour une ligne maritime de notre taille, dotée d'un réseau mondial, il est logique de combiner ces solutions." MSC serait bien avancé pour ce qui est de l'installation de ces systèmes.

En septembre, la compagnie danoise Maersk Line - le premier transporteur de conteneurs au monde - a annoncé qu'elle introduirait un nouveau supplément de facteur d'ajustement du mazout à compter du 1er janvier 2019. Maersk prévoyait des coûts de carburant supplémentaires d'au moins 2 milliards de dollars par an.

Outre les épurateurs et les carburants à faible teneur en soufre, les entreprises de transport peuvent également utiliser le GNL comme carburant alternatif, bien que leur utilisation en soit encore à ses débuts.

Les détails de la BRC de MSC est disponible ICI https://www.msc.com/global-document-library/pdfs/low-sulphur-2020_update-on-charges... Photo: MSC

 
Banner
Banner
Banner
Banner