Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail

 


Seaway  early 2019 traffic holds steady

Voie maritime début 2019, le trafic reste stable


2019-06-13

After a slow start due to ice conditions, St. Lawrence Seaway cargo surged in May fueled by grain and iron ore exports and shipments of road salt. According to the latest numbers, cargo shipments from March 22 through the end of May totaled 8.3 million metric tons, bringing it in line with last year's strong performance.
"If the May pace continues, we should be able to build on the 17 percent Seaway cargo growth accumulated over the past two years," said Bruce Burrows, President of the Chamber of Marine Commerce. "U.S. Great Lakes ports are also reporting an acceleration in business. Two key growth areas are increased domestic and imported road salt and iron ore volumes due to domestic demand for steel production and exports of iron ore pellets from Minnesota to international locations like China."
Iron ore shipments via the St. Lawrence Seaway (from March 22 to May 31) totaled 1.5 million metric tons, up 8 percent compared to the same period last year.  Dry bulk cargoes via the Seaway (2.2 million metric tons) are up 11 percent, buoyed by road salt shipments as cities across the Great Lakes-St. Lawrence region replenished their supplies after the long, difficult winter. (Photo Paul Beesley)


Après un démarrage lent dû aux conditions de glace, la cargaison de la voie maritime du Saint-Laurent a fortement augmenté en mai, alimentée par les exportations de céréales et de minerai de fer et les expéditions de sel de voirie. Selon les derniers chiffres, les expéditions de fret à partir du 22 mars à la fin du mois de mai se sont élevées à 8,3 millions de tonnes métriques, ce qui correspond à la solide performance de l'année dernière.
"Si le rythme du mois de mai se maintient, nous devrions pouvoir tirer parti de la croissance de 17% du fret de la voie maritime accumulée au cours des deux dernières années", a déclaré Bruce Burrows, président de la Chambre de commerce maritime.  Les ports des Grands Lacs signalent également une accélération de leurs activités. L'augmentation des volumes de sel de voirie et de minerai de fer dans le pays et les importations est due à la demande nationale de production d'acier et à l'exportation de boulettes de minerai de fer du Minnesota vers des destinations internationales comme la Chine. »
Les expéditions de minerai de fer par la voie maritime du Saint-Laurent (du 22 mars au 31 mai) ont totalisé 1,5 million de tonnes métriques, en hausse de 8% par rapport à la même période de l'année dernière. Les cargaisons de vrac sec passant par la Voie maritime (2,2 millions de tonnes métriques) ont augmenté de 11%, grâce aux expéditions de sel de voirie, alors que les villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent a reconstitué ses approvisionnements après un hiver long et difficile. (Photo Paul Beesley)

 
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
Banner