Banner
Banner
Banner
Banner
Banner
E-mail


Davie delivers first LNG ferry built in NAmerica

Davie livre le premier traversier alimenté au GNL en Amérique du Nord

2018-07-17

 

Davie Shipbuilding has delivered to the Société des traversiers du Québec  (STQ) the first LNG-powered ferry to be built in North America. The pioneering ferry can be powered entirely by liquefied natural gas, which emits 90 per cent less nitrogen oxide emissions and 100 per cent less sulphur and fine particle emissions compared to diesel.
Delivering the prototype has taken years of work by Davie, the designers and the classification society, who have had to develop construction and operations rules and regulations during the construction in order to cater for this new type of propulsion system.
"It would have been easy to build a normal, diesel-powered ferry but instead Québec decided to pave the way in setting a new environmental standard for the entire continent," James Davies, president of Davie, Canada's largest shipyard, said in a statement.
"While a handful of these new LNG-powered ferries have been built in Europe, they have often been fraught with problems after they entered service. We are very proud to have delivered the highest quality product which has now passed all testing with flying colours and we have done it at an internationally competitive price," he added.
On the inside, the new vessel is "of a similar level of complexity to a space shuttle," said Ron Pearson, Davie's VP of engineering. "It is a densely packed, highly integrated and complex product. This ferry has more systems and automation onboard than an offshore drilling platform or a modern warship."

 

The Armand Imbeau II features fully automated safety shutdown systems for gas safety, more comprehensive than an offshore drilling platform, the company said. It is highly automated for use by a smaller crew.
The vessel incorporates over 150,000 metres of cable installed onboard. A key indicator of complexity: Over 6,800 inputs/outputs into the main automation system (versus 3,500 for a naval frigate and roughly 6,000 for a semi-submersible offshore drilling rig).
The combination of an entirely new green technology and a client who hadn't built new ships in decades created a unique challenge for the project, said Alex Vicefield, CEO of construction engineering company Inocea Group.
"Having integrated LNG propulsion into this ice-class ferry, we will now be looking at how LNG can power other classes of icebreakers - ships which operate in some of the most sensitive ecosystems on the planet. For ferries, we also want to explore the potential for installing fully electrical propulsion systems. In Québec, where we have a surplus of hydroelectric power and with recent advances in 'wireless' or induction charging and battery technology, this would make a lot of sense." (photo Davie)


Le chantier maritime Davie a annoncé la livraison à la Société des traversiers du Québec du premier traversier alimenté au GNL (gaz naturel liquéfié) construit en Amérique du Nord. Ce traversier avant-gardiste peut être entièrement alimenté au GNL, le combustible fossile le plus propre connu à ce jour.

La livraison de ce prototype a nécessité des années de travail de la part de Davie, des concepteurs et de la société de classification, qui ont dû développer de nouvelles règles de construction et d'exploitation tout au long de la construction afin de répondre à ce nouveau type de système de propulsion.

James Davies, président de Davie, a ajouté : « Il aurait été facile de construire un traversier conventionnel à moteur diesel, mais le Québec a plutôt décidé d'ouvrir la voie à l'établissement d'une nouvelle norme environnementale applicable à l'ensemble du continent.  Chose certaine, nous n'aurions pas pu réussir sans l'appui du premier ministre Couillard et son gouvernement. La coopération et la détermination dont ils ont fait preuve ont su faire du Québec un chef de file dans l'industrie de la construction navale et ainsi le placer au premier rang en ce qui concerne les technologies marines vertes. Alors que très peu de ces nouveaux traversiers alimentés au GNL ont été construits en Europe, ceux-ci ont souvent été confrontés à des problèmes après leur mise en service. Nous sommes très fiers d'avoir livré un produit de la plus haute qualité et ayant passé tous les tests avec brio, sans compter que nous avons accompli ceci à un prix compétitif au niveau international. »

Alex Vicefield, PDG d'Inocea a expliqué : « L'emploi d'une technologie verte entièrement nouvelle par un client qui n'avait pas construit de nouveaux navires depuis des décennies a créé un défi unique pour ce projet. Ayant maintenant intégré la propulsion au GNL dans ce traversier de type brise-glace, nous allons maintenant considérer le GNL comme source d'alimentation pour d'autres types de brise-glaces, dont des navires opérant dans certains des écosystèmes les plus difficiles de la planète.

"Pour les traversiers, nous voulons également explorer l'utilisation potentielle de systèmes de propulsion entièrement électriques. Au Québec, où nous bénéficions d'un surplus d'énergie hydroélectrique et considérant les récents progrès de la technologie « sans fil », ou la recharge par induction, cela serait très sensé."

Ron Pearson, vice-président de l'ingénierie pour Davie, a commenté : « De l'extérieur, ce navire ressemble à n'importe quel autre traversier. De l'intérieur, il est toutefois du même niveau de complexité qu'une navette spatiale. Ce traversier contient à son bord plus de systèmes et de processus d'automatisation qu'une plate-forme de forage en haute mer ou qu'un navire de guerre moderne." (photo Davie)

 
Banner
Banner
Banner
Banner